La revue ADEN est en danger ! En savoir plus.

Arrow up
Arrow down

« Que pas une de nos actions ne soit pure de la colère » (Aden Arabie, 1931)

Revue ADEN

ADEN 15
ADEN 15

Février 1934 et les écrivains français
* n° 15 de la revue Aden. Paul Nizan et les années trente (novembre 2016) [ ... ]

ADEN 14
ADEN 14

Amour et lutte des classes * n° 14 de la revue Aden. Paul Nizan et les années trente (octobre 2015) *
 

ADEN 10
ADEN 10

Artistes,  engagez-vous !  

Index de l'article


Régis ANTOINE
(ancien adhérent du G.I.E.N. ; collaborateur aux n° 2, 3, 4, 7 et 8 de la revue Aden ; intervenant au colloque de 2002)


" Je me souviens... " : Il n'y a pas eu de fulguration première de lecture, mais des bribes composites, pour une vraie rencontre. Évidemment je n'ai assisté à aucun enterrement, comme ce me fut le cas bien plus tard pour celui, grandiose, de son camarade Cachin. Nizan ne fut pas de mon bagage de lectures érotiques, comme le fut son camarade J. R. Bloch pour La Nuit kurde. Peu m'importa de savoir s'il était "coureur" comme son directeur à L'Huma, ce dit-on. Et j'ai connu un amusement modéré à lire Aragon tentant de se dépêtrer de ses errements calomnieux. Mais par la voie de l'amie Jacqueline Leiner, première spécialiste en date et amie de Rirette, j'ai approché un auteur lié au mouvement révolutionnaire, qui dépassait les habituels produits populistes ou prolétariens. Habitant Saint-Nazaire, je ne pouvais manquer des pages d'Antoine Bloyé ni, recensé par Anne Mathieu, le compte-rendu qu'il fit du roman Tu seras ouvrier de G. Gueguen Dreyfus sur la conscientisation d'un salarié des Chantiers de l'Atlantique.

" Nizan... Aujourd'hui ! " : Puis en universités françaises et étrangères, nous avons parlé de choix politiques et d'approfondissements historiques, obtenus grâce aux recherches contemporaines. Ainsi, au travers des contingences de la biographie, des hasards de la géographie et des " ruses de l'histoire ", les émotions et découvertes premières ont cédé le pas à la curiosité réfléchie.
Aujourd'hui que justice est rendue à Nizan, notamment par mes camarades du Parti Communiste, l'intérêt des Chiens de garde dépasse pour moi celui du Cheval de Troie, tout excellent que soit ce dernier. Les formules du révolutionnaire marxiste y brillent d'une radicalité saisissante. Bien sûr, la configuration générale géopolitique a changé, et la tragédie réside maintenant en ce que 20000 enfants meurent de faim chaque jour sous les contraintes du libéralisme. Contre les nouvelles connivences si présentes, le souci des "Enfants de la Terre" doit demeurer ; la véhémence anti-capitaliste est toujours de mise, même si elle se heurte au coffrage de conservatismes aussi multiples que surprenants.

[Régis Antoine, né en 1931 au Havre, professeur d'Université en trois continents touchés par la traite négrière.
Il a publié Les Quais sont toujours beaux (1990) qui touche à l'imaginaire littéraire portuaire, L'Histoire curieuse des monnaies coloniales (1986) sur l'emprise concrète et généralisée du colonialisme, La rupture amoureuse et son traitement littéraire (1997), plusieurs ouvrages sur la littérature des Antilles francophones, dont La Littérature franco-antillaise (1992) et Rayonnants Ecrivains de la Caraïbe (1998). Enfin, plus proche des études nizaniennes, il a également publié La Littérature pacifiste et internationaliste française, 1915-1935 (2002). Il a collaboré aux numéros 2 (" La critique de l'idée de nation chez les écrivains communistes, surréalistes et progressistes de l'entre-deux-guerres ") et 3 (" Paul Vaillant-Couturier et Paul Nizan face aux réalités sociales de leur temps ") de la revue Aden]