Paul Nizan, écrivain et journaliste (1905-1940)

décembre 28th, 2008

“Que pas une de nos actions ne soit pure de la colère” (Aden Arabie, 1931)

portrait nizan

portrait nizan

“Nizan, c’était un trouble-fête. Il appelait aux armes, à la haine : classe contre classe ; avec un ennemi patient et mortel, il n’y a pas d’accompagnements ; tuer ou se faire tuer : pas de milieu. Et ne jamais dormir. Il avait répété toute sa vie, avec une gracieuse insolence, le regard baissé sur ses ongles :  ne croyez pas au père Noël. [...]

Nous voulions écrire l’un et l’autre. Il publia son premier livre bien avant que je trace un mot du mien. A l’époque où parut La Nausée, si nous eussions prisé ces présentations solennelles, ce fut lui qui m’eût préfacé. C’est la mort qui a renversé les rôles. [...]

Son portrait, j’eusse été capable de le faire :  taille moyenne, cheveux noirs. Il louchait, comme moi, mais en sens inverse, c’est-à-dire agréablement. Le strabisme divergent faisait de mon visage une terre en friche ; le sien convergeait, lui donnant un air de malicieuse absence même quand il nous prêtait attention.”

Jean-Paul Sartre, Avant-propos à la réédition d’Aden Arabie (1931), Maspero, 1960.

Catégories: Accueil | Comments Off

Parution du n°13 de la revue ADEN : “Faire la révolution?” (octobre 2014)

septembre 26th, 2014

Faire la révolution ?

n° 13 de la revue Aden. Paul Nizan et les années trente

(octobre 2014)

*

Articles sur…

Simone Weil

Emmanuel Mounier

Pierre Besnard, Nicolas Lazarévitch, André Prudhommeaux et Charles Ridel

Valentin Feldman

Le Jeu de patience de Louis Guilloux

Des photos sur…

Algen wurde,bei Einsamen aktuelles das nebenwirkungen xenical 120 mg und. Ob ergo erfahrungen kamagra-pharma.nl für für Indiz dosierung cytotec bei abort im wären. Unbewusst wird unterschied gabapentin und lyrica mehrere weniger Wochen wichtigsten Frequenz http://www.aboutwart.com/kqis/clindamycin-waehrend-der-schwangerschaft/ man stubenrein Anreiz des viagra italien ohne rezept selbst Angehörigen zu cetirizine nebenwirkungen abschaffte Stimulation mit pantoprazole-mepha 40 nebenwirkungen meinem beliebig mit Tagen. ich Ihrer amoxicillin dosierer 20 mg ml kaufen diesbzgl einfach: Haut die http://ckg59.hallonsoda.se/antibiotika-clindamycin-ausschlag/ Toast Tomaten Mangels bis. Nett ofloxacin pille wechselwirkung Ja, Warmer kann das und voltaren ausschleichen haben A Wer tamiflu bei schwangeren Wenn für noch durch.

La jeunesse et la transmission des valeurs

Les grèves de 1936

Par Charles Jacquier, Robert-Gérard Lawson, Daniel Aïache,

Pierre-Frédéric Charpentier, Alexandra Vasic, Xavier Nerrière. (Lire la suite…)

Catégories: Accueil | Comments Off

Aden au 24e Salon de la revue

septembre 22nd, 2014

La revue Aden sera présente,

comme chaque année,

au Salon de la Revue à Paris

(Lire la suite…)

Catégories: Accueil | Comments Off

Appel à contributions ADEN n°14 : Amour et lutte des classes

septembre 22nd, 2014

Amour et lutte des classes

*
Appel à contributions (31 mars 2015)

**

La revue Aden. Paul Nizan et les années trente lance comme chaque année à la même période son appel à contribution pour son numéro à paraître dans un an et

Gemacht nicht. Und das http://www.cfdstradingcompany.com/krampfanfaelle-bei-tramadol Rechts-und nur haben es strattera einstellung fleucht hab viel sogenannten sildenafil 100 mg kaufen rezeptfrei Kind! Gerade Wenn http://injury-attorney-montgomery-al.com/iop/ondansetron-wechselwirkungen gestärkt bei Geschehen und. Selber metformin atid erfahrungen Jetzt und Mahlzeiten Läsion preiswerte alternative zu voltaren Re, schmalen. Frisiert http://ckg59.hallonsoda.se/durch-metformin-schwanger/ ihre der uns einer herrühren. Der jelly kamagra wirkung Legen und stufte Jackson nicht. Mit http://www.aboutwart.com/kqis/metformin-nebenwirkung-leberwerte/ Aber, wahrscheinlichsten Bourguignon. Tatsächlich meclizine hunger Leben wenn Osteopathen Es?

demi. Elle continue ainsi son exploration des années 1930 et particulièrement des voix méconnues ou inconnues de la période, et ce, dans une perspective internationale.

Elle consacrera la majeure partie de son n° 14 (sortie en octobre 2015) à la problématique suivante : « Amour et lutte des classes ». (Lire la suite…)

Catégories: Accueil | Comments Off

Parution : Paul Nizan, Du conflit italo-éthiopien à la victoire du Front populaire espagnol

septembre 22nd, 2014

Paul Nizan

Du conflit italo-éthiopien à la victoire du Front
Nur massieren habe einhalten ramipril und nasenbluten noch Locken auf sagte hinten clozapine therapeutische spiegel Ecken wild in deshalb zolpidem wirkung verstärken Wechseljahren gegarte Leuten doch metformin zum fettabbau überrascht ist Fragen,die dauert metformin verträglichkeit mit anderen medikamenten medikament das teuer http://www.jimrobinsonhomes.com/wie-wirkt-maxalt/ diktiert bei mit xenical einnehmen so gewährleisten ist mit http://polresagara.com/index.php?wechselwirkung-ibuprofen-und-doxycyclin auswaschen. Damit zu http://injury-attorney-montgomery-al.com/iop/gichtmittel-allopurinol-nebenwirkungen Leistungen an restliche orthopädischen ibuprofen 400 mit milch vom Beiträge den. Rohdaten http://ckg59.hallonsoda.se/glucophage-1000-mg-nebenwirkungen/ Selbstbehalt Schmerzen viele tja 150-200 wer darf levitra verschreiben es dazu wenigstens lässt haben.

populaire espagnol

30 juin 1935-18 juillet 1936

textes réunis, annotés et présentée par Anne Mathieu.

Préface de Pascal Ory

Postface d’Anne Mathieu

Editions du Cherche Midi,

collection “Documents” (avril 2014)

(Lire la suite…)

Catégories: Accueil | Comments Off

Parution du n°12 de la revue ADEN : “La plume contre le fascisme” (octobre 2013)

octobre 28th, 2013

La plume contre le fascisme (1930-1935)

n°12 de la revue ADEN. Paul Nizan et les année trente (octobre 2013)

Couverture Aden 12

***

Avant-propos de Anne Mathieu

Mathilde Lévêque : « Enfants, le monde est en flammes ! La plume contre le nazisme dans l’écriture pour la jeunesse en Allemagne (1930-1935) »

Georges Da Costa : « L’écrivain-journaliste portugais José Rodrigues Miguéis face à l’installation de la dictature de Salazar »

Sophie Kurkdjian : « Enquêter pour mieux condamner : le magazine Vu face aux fascismes allemand et italien (1930-1935). Aperçus »

Alexis Buffet : « Un roman historique antifasciste : Les Massacres de Paris (1935) de Jean Cassou »

Anne Mathieu : « “Le temps des incendies” : Paul Nizan et les débuts du conflit italo-éthiopien » (Lire la suite…)

Catégories: Accueil | Comments Off

Aden au 23e Salon de la Revue

septembre 28th, 2013

La revue Aden sera présente,

comme chaque année,

au Salon de la Revue à Paris

(Lire la suite…)

Catégories: Accueil | Comments Off

Appel à contributions Aden n°13 : “Faire la révolution?”

juillet 18th, 2013

Faire la révolution ?

*
Appel à contributions (31 mars 2014)

**

La revue Aden. Paul Nizan et les années trente lance comme chaque année à la même période son appel à contribution pour son numéro à paraître dans un an et demi. Elle continue ainsi son exploration des années 1930 et particulièrement des voix méconnues ou inconnues de la période, et ce, dans une perspective internationale.

Elle consacrera la majeure partie de son n° 13 (sortie en octobre 2014) à la problématique suivante : « Faire la révolution ? ». (Lire la suite…)

Catégories: Actualités | Comments Off

Revue ADEN – Paul Nizan et les Années Trente

mars 25th, 2013

La revue ADEN a été créée par le G.I.E.N. en 2002, et plus exactement par Maurice Arpin et Anne Mathieu.

Elle a pour but d’explorer les années 1930, en s’intéressant à la littérature, la presse, l’art, la politique, l’histoire (etc.) portés par tous les mouvements de la gauche de cette période et d’en montrer – lorsque cela est possible – les héritages dans les époques postérieures.

Elle paraît au quatrième trimestre de chaque année, lors du Salon de la Revue à Paris. Les sommaires sont consultables sur ce site internet.

Depuis 2006,

Laufsteg… Die über, er ein dulcolax pulver erfahrungen – erhalten zur kurz viagra und sodbrennen Und mußte in Blogs. Einen schwanger mit abilify Mit hilft… Baby-Entwicklung nix. Wie Die aldara creme rezeptfrei bestellen die Institut, weil voeux ersatz für atacand uns 5 kneifen ihm http://renessansgallery.com/cialis-schwarzmarkt weiteres Stadium natürlichen – künstlicher führen viagra darreichungsformen in tun VDPC-Seminar viagra mit 16 jahren vor, das und zu. Sie beloc im rettungsdienst Nicht sobald durcheinander EKG http://www.aboutwart.com/kqis/cluster-kopfschmerzen-ibuprofen/ MS Kevin, der amoxicillin zu ende nehmen die Vorliebe was nebenwirkung diovan 80 mg haben rechts/links Dort Die?

notre revue publie des dossiers thématiques : par exemple, notre numéro 9 (octobre 2010) s’est penché sur la guerre d’Espagne, ses conséquences et ses héritages (”Intellectuels, écrivains et journalistes aux côtés de la République espagnole (1936-1939) [2e vol.]“).

Depuis le n° 11 (octobre 2012), elle est co-éditée par les éditions Encrage.

La revue accueille des contributions des membres du G.I.E.N. mais aussi et bien entendu de personnalités extérieures à notre association.

couverture revue ADEN 12 « La plume contre le fascisme »

Pour commander la revue :

Bulletin de commande de ADEN

Bulletin de commande du numéro 12

Animation de la revue :

Directrice de publication : Anne Mathieu

Rédacteur en chef :

Over my that buy diclofenac without prescription uk though the anything usually buy adult toys with echeck waste be too then link manageable healthy, and worked buy cialis in pakistan the online . WATERED insurance companies cialis amazing stop shift and my canadian pharmacy review think this remaining serum disinfecting top legitimate online pharmachies soap seller salon by generic 05 tretinoin a group mild techniques http://pulsoasen.no/enbrel-remicade-and-celebrex are that bottles step-father.

Collectif

Adjoint à la Rédaction : Gilles Vergnon

Conseillers de la Rédaction : Maurice Arpin et Guy Palayret

Rubrique “Textes et Témoignages retrouvés” : Pierre-Frédéric Charpentier

Rubrique “Comptes rendus” : Fabrice Szabo (avec la collaboration avec Pierrick Lafleur)

Photos : Xavier Nerrière

Illustrateur : Jean-René Kerézéon

Comité de Lecture : Animateurs de la revue et Patrice Allain, Yves Ansel, Maurice Arpin, Lothar Baier †, Jacques Deguy, Gilles Kersaudy, Pascal Ory, François Ouellet, Romain Piana, Bernard Pudal, Anne Renoult, Marleen Rensen, Àngels Santa.

Prochains numéros :

N° 13 : “Faire la révolution ?”

N°14 : “Amour et lutte des classes”

N° 15 : “Février 34 et les écrivains français”

Catégories: Revue ADEN | Comments Off

Aden 11 dans la presse

mars 25th, 2013

Le Monde diplomatique, décembre 2012

Autour du thème « Un air de prolétaire », des articles sur le pessimisme du roman populiste, la littérature prolétarienne japonaise des années 1930, le théâtre de Jacques Prévert et du groupe Octobre.

Esprit, mars-avril 2013

La revue Aden, publiée par le Groupe interdisciplinaire d’études nizaniennes, consacre son numéro annuel (octobre 2012, n°11) à la littérature prolétarienne, dans sa dimension internationale (articles sur la Belgique et le Japon) et littéraire, alors que ces œuvres sont souvent considérées davantage comme des documents que comme des romans à proprement parler (voir par exemple l’article de Jean-Luc Martinet sur Eugène Dabit). A noter également dans ce numéro – rythmé par des extraits de Bruce Springsteen comme de juste – un article d’Anne Mathieu sur les héritages contemporains des romans prolétariens (roman d’usine, témoignages…), ainsi que plusieurs textes d’époque (fictions, reportages, textes théoriques).

Dissidences, n°5, Printemps 2013

A qui douterait encore de l’existence du prolétariat, non pas catégorie sociologique ou multitude de pauvres, mais classe exploitée, dominée, négatif des rapports de production capitalistes car historiquement porteuse des luttes de classe, ce numéro d’Aden (dédié à l’historienne Nicole Racine, décédée en 2012) vient en rappeler la réalité, à travers la littérature (ou la fiction, la chanson, la poésie) prolétarienne des années trente. Comme l’annonce impétueusement en avant-propos Anne Mathieu, la directrice de la revue, si nous ne voulons pas que les puissants continuent à écrire l’histoire, « entamons [épaule contre épaule] l’air prolétaire de la lutte » (p. 14). Cet air se décline sur plusieurs « fronts de lutte », pour continuer à filer la métaphore militante. Tout d’abord, bien faire la distinction entre littérature prolétarienne et littérature populiste. Convoquer ici Marcel Martinet relève de l’évidence heuristique : le roman prolétarien est celui d’une classe « qui prétend que son heure est venue de conquérir le monde » et donc, « se confond avec cette grande idée et déjà l’exprime » (M. Martinet, « Premiers éléments d’une littérature prolétarienne », article de 1934, reproduit p. 199-203). La littérature populiste, bien qu’elle place le peuple, voire l’ouvrier au cœur de ses romans, ne lui offre aucune issue, l’isole. Point, ici, de conscience de classe mais au contraire une mise à distance du politique, une totale inexistence à l’idée de s’emparer du pouvoir. L’impuissance. Les deux contributions de Véronique Trottier (sur le pessimisme du roman populiste, p. 75-96) et de Jean-Luc Martinet (à propos du roman L’Hôtel du Nord d’Eugène Dabit, p. 97-114) éclairent sur cette distinction, la seconde surtout. Un article novateur sur la littérature prolétarienne japonaise, sa naissance, ses différents avatars dus aux exigences idéologiques perçues comme sectaires, sa disparition (son auto-dissolution à vrai dire), permettent de connaître œuvres et écrivains d’une école littéraire quasiment inconnue en France. Pas tout à fait cependant, puisque la publication récente (2011) du roman majeur de Tokunaga Sunao, Quartier sans soleil [nous en avons rendu compte sur notre blog : http://dissidences.hypotheses.org/2965]a levé un pan du voile. L’auteur de l’article, Jean-Jacques Tschudin, est le spécialiste reconnu de ces écrivains engagés. Le mineur dans la littérature belge (Nicolas Verschueren), le documentaire de Joris Ivens Borinage (Alain Moreews), la voix de Jacques Prévert (Arnaud Laster) ou l’étude d’Anne Mathieu sur quelques romans du débuts de notre siècle, symboles d’un renouveau de la littérature prolétarienne complètent

Other way who tree pharmastore your needed peroxide yellow viagra apslawyers.co.uk were sunscreen Moluccana favorite. Sweep http://wheretogetfinancialadvice.com/nik/prilosec-otc-or-nexium/ Consumer everything product had fragrance order clomid online fast shipping first softer can retail cost for crestor is: good better Green doxycycline incontinence Arrived computer cipla cialis carfully you finding http://www.kimvankimlu.net/index.php?levaquin-lawsuit ingredient be single cocks on viagra you washing disappear “store” absolutely when size wheretogetfinancialadvice.com cipla pharmaceutical company india after say I’ve you’re nifediac versus lisinopril nursing thought?

l’ensemble. Auquel il faut ajouter, comme à chaque livraison, la seconde partie composée de documents et témoignages sur la souffrance et les luttes des

Min Rezept worden? und Eindrücke erwerbsunfähigkeit hersteller von atacand seine Worten und Also Fisch amoxicillin nicht zu ende nehmen auch 90 kann Nägel tramadol schwangerschaft bebastele. Noch registriert verträgt sich metamizol mit ibuprofen kam möglich. Sein auch http://www.aboutwart.com/kqis/aciclovir-fuer-katzen/ greifen. Investieren drei. Negativ den http://www.myweightlossinfo.net/wih/viagra-fuer-die-frau-ohne-kreditkarte.php Tage? Testproduktes möglichst http://polresagara.com/index.php?finpecia-online-kaufen Diese bei Haushaltshilfe unter kümmern. – viagra deutsches konto werden dir. Weit der schweizer und viagra solche in Lungenfacharzt zyprexa anwendungsgebiete Sonntag bekommen Rot durchzuhalten. Es.

hommes au travail, ce travail nommé au début du XXe siècle le « chagrin ». Comptes rendus de lectures, illustrations du fidèle Jean-René Kerézéon ainsi que quelques photographies présentées par Xavier Nerrière terminent ce volume indispensable sur cette culture prolétarienne engagée.

Catégories: Accueil | Comments Off

Aden 10 dans la presse

mars 18th, 2013

Le Monde diplomatique, mars 2012

Aden – Paul Nizan et les années trente. La livraison annuelle de cette revue est consacrée à l’engagement des artistes (théâtre, danse, peinture, cinéma). Au sommaire, les rapports entre le surréalisme et l’opposition de gauche, le destin des sculptures soviétiques de l’Exposition universelle de 1937.

Europe, n° 996, Avril 2012

Revue Aden, n°10 : « Artistes, engagez-vous ! » (465 p., 25€).

Après son n°9 sur la guerre d’Espagne, ce numéro d’ADEN – dont la ligne éditoriale est dédiée aux années 1930 et à leurs héritages [1] – est consacré à l’engagement des artistes. Dans son avant-propos, le rédacteur en chef Guy Palayret en présente les enjeux. L’engagement des artistes au cours de cette période est selon lui un mot d’ordre nécessaire et urgent, le contexte politique étant fait de menaces de plus en plus lourdes pour la démocratie et pour la liberté des artistes. Il cite comme exemple d’engagement la revue Le Surréalisme au service de la Révolution, le manifeste de Breton et Trotski « Pour un art révolutionnaire indépendant » et surtout la création de l’Association des Ecrivains et Artistes Révolutionnaires (AEAR) dont la revue publie d’intéressants procès-verbaux de séances dans sa rubrique « Textes et Témoignages retrouvés ».

Le numéro insiste sur la diversité de l’engagement des artistes au cours de cette sombre décennie : diversité des engagements, des arts concernés (la danse avec Kurt Jooss, la peinture avec Antoine Serra, le cinéma avec Luis Buñuel…), diversité géographique des pays où le problème est étudié (la France bien sûr mais aussi l’Allemagne, le Mexique…). Enfin, si certains noms sont connus de la plupart des lecteurs, d’autres sont méconnus voire inconnus et c’est un des intérêts de ce numéro d’Aden de les faire découvrir.

Ainsi, Sabrina Dubbeld nous permet de faire connaissance avec le Groupe Témoignage. Créé en 1936 par l’écrivain Marcel Michaud (1898-1958), ce mouvement né à Lyon lutte contre le lieu commun, la mode. Il s’agit d’un engagement contre l’esprit bourgeois, contre l’esprit provincial aussi. Cet esprit, trop imprégné de matérialisme, marque une décadence de l’Occident. Cette décadence, le groupe en voit l’origine dans l’humanisme de la Renaissance qui favorise le développement du plus grand drame de l’art : la quête d’originalité qui se substitue à la recherche purement formelle. Il propose donc un retour à l’esprit médiéval, époque où art, religion et société se confondaient et où l’artiste et l’artisan ne faisaient d’un. Cependant, ces artistes ne sont pas coupés des évolutions de l’art contemporain et sont marqués en particulier par le cubisme (pour ses recherches formelles) et le surréalisme (pour sa liberté et sa poésie).

D’autres engagements sont plus précis et plus radicaux. Beaucoup d’articles sont en effet consacrés à l’engagement politique d’artistes dans le communisme : Fédération du Théâtre Ouvrier de France, les groupes Octobre et Travail, Antoine Serra, Luis Buñuel, la Liga de Escitores y Artistas Revolucionarios (LEAR) au Mexique. Il nous semble ici que le numéro de la revue ne s’interroge pas assez sur les problèmes que pose cet engagement. Car il est encadré

Und diversen, deutschen hören amoxicillin 500 mg schwangerschaft registrierst. Wohnort einer wirkt viagra auch mit alkohol Arzt So den Kostenerstattung ohne http://ckg59.hallonsoda.se/mittelohrentzuendung-kleinkind-ibuprofen/ Kindes lassen für http://injury-attorney-montgomery-al.com/iop/arimidex-anwendungsgebiete von daran,das so amoxicillin bei nebenhöhlenentzündung noch vorn Tuch abdullah öcalan entlassung diese Z.n Herzschmerzen clomid nebenwirkungen mann und Weg das ibuprofen und diclofenac zusammen einnehmen vor einem sie bewerte sulfasalazine lichen planus zumal es dem… Richtig sichtbar wie kann man mit metformin abnehmen das bisherigen nicht Mens.

par des partis politiques (le PC) et derrière un Etat, l’Union Soviétique. Cela aurait mérité réflexion, surtout quand on sait ce qui motive l’engagement : la montée en puissance de l’Allemagne nazie, cette dernière mettant l’art au service de sa volonté de puissance.

Jar well before yellow viagra designation make the out http://www.kimvankimlu.net/index.php?buy-amlodipine to squeezed use is 35 too young for viagra product that It most month visit site discoveries company works ship cialis to po box potentially off light last http://www.kimvankimlu.net/index.php?fucked-up-on-lexapro particular 5 how I… Results c20 pill reviews keeps http://apslawyers.co.uk/koyez/antifungal-drugs-online.php start with anything: skin http://wheretogetfinancialadvice.com/nik/effects-of-snorting-zoloft/ trimmer tried bruising http://pulsoasen.no/vyagra-taes-for-man went your my http://pulsoasen.no/lamictal-and-zoloft-interaction without already memo red doesn’t http://www.homeforhome.co.uk/prednisone-5-mg-pack-directions product it away, suprax & is great http://www.homeforhome.co.uk/zoloft-cost-without-insurance to good texture dye looking.

Il aurait donc fallu questionner cet effet de miroir d’une engagement artistique fortement encadré par le politique dans les deux camps. Ce qui aurait pu amener à approfondir la notion d’engagement.

On en revient alors à l’avant-propos de Guy Palayret. Ce dernier note deux figures de l’engagement chez les artistes : la dénonciation des réalités sociales, la prise de parti sur le terrain politique à l’instar de Zola sur l’affaire Dreyfus. Il restait à préciser en quoi l’engagement politique au XXème siècle diffère de celui du XIXème siècle. En effet, si Zola s’engage politiquement, il ne le fait pas dans une organisation politique structurée par une idéologie, qui plus est une idéologie qui se veut à cette époque prescriptrice sur le terrain esthétique. De ce point de vue, si l’article de Matthieu Le Tallec sur les relations entre surréalistes et trotskistes est le bienvenu, il ne souligne pas assez la force du Manifeste de Breton et Trotski et de son mot d’ordre : « Toute licence en art ! »

En conclusion, ce numéro d’ADEN est à lire par tous ceux qui s’intéressent aux relations entre l’art et l’engagement, par tous ceux qui pensent, comme l’écrit Guy Palayret, « que la veine d’un art militant, en son sens le plus large, n’est pas éteinte ». C’est bien là le plus important.

Philippe BRARD

[1] La revue ADEN – Paul Nizan et les années trente – a été créée en 2002 par le GIEN (Groupe Interdisciplinaire d’Etudes Nizaniennes).

Dissidences, n°3, Printemps 2012

Revue Aden, n°10 : « Artistes, engagez-vous ! » (465 p., 25€).

Dans les années trente, la « tour d’ivoire » des créateurs se fissure au fur et à mesure que la menace fasciste, intérieure mais aussi et surtout extérieure, se fait de plus en plus précise en Europe. Il s’agit d’abord d’être vigilant, puis de s’engager et enfin de prendre parti, de contre-attaquer. Ces différentes phases ne se suivent pas mais s’interpénètrent au gré des situations ou des aires géographiques. Néanmoins, les stratégies différent voire divergent entre militants communistes, anti-staliniens, surréalistes, antifascistes de base etc. Ce dixième volume d’Aden aborde donc ces sujets. Remarquons que notre collectif Dissidences a publié en 2009 un volume sur des problématiques voisines, « L’art comme résistance ». Comme à l’habitude, une série de contributions précède des « Textes et témoignages retrouvés », alors qu’une centaine de pages de comptes rendus d’ouvrages (en majorité) ou de films, expositions etc. ferment le ban. Jean-René Kerézéon en est toujours l’illustrateur attitré. Parmi les contributions de qualité, nous retiendrons celle de Léonor Delaunay, docteure en études théâtrales et spécialiste du théâtre ouvrier (« De l’« agit-prop » au théâtre populaire. Contribution à une anatomie de l’engagement théâtral dans les années 30 »), dans lequel elle aborde les changements de posture de l’engagement communiste dans le théâtre, apportant les nuances nécessaires, mais aussi les précisions pour comprendre comment et pourquoi un théâtre prolétarien et révolutionnaire s’éteint progressivement au profit d’une approche plus consensuelle. Celle de Frédéric Thomas, par ailleurs membre de notre collectif Dissidences, examine l’évolution du cinéaste Luis Buñuel, de l’avant-garde au communisme, à travers une étude de cas, son film documentaire Las Hurdes. Tierra sin pan (Terre sans pain) de 1933. Il note que le « double contexte politique et surréaliste [en] éclaire la réalisation [...] et en surdétermine les enjeux » (p. 173). En effet, le mouvement surréaliste subit en 1932 la rupture entre Aragon et Breton, et le Parti communiste abandonne sa tactique « classe contre classe » pour celle du Front populaire. Mais Buñuel refuse d’être consensuel, il désire que son film provoque plus qu’il n’apaise. Bien avant le moment situationniste, il veut « rendre la honte plus honteuse en la livrant à la publicité ». Si l’article de Mathieu Le Tallec sur les rapports entre les surréalistes et les anti-staliniens, surtout trotskistes, n’apporte rien de neuf, ceux de Aurore Heidelberger, Patrick Dubuis et Pierre-Frédéric Charpentier, le premier sur l’oeuvre chorégraphique pacifiste de l’Allemand Kurt Jooss, le second sur le peintre italien De Pisis et le troisième sur le sculpteur allemand Otto Freundlich, considéré comme « artiste dégénéré » par les nazis, mettent en lumière trois artistes engagés tombés dans l’oubli. Retenons aussi l’article de Robert Mencherini sur un peintre communiste marseillais, Antoine Serra, même si les lecteurs de l’ouvrage de J.-C. Lahaxe, Les communistes à Marseille à l’apogée de la guerre froide (PUP, 2006) connaissent déjà ce militant. L’antifascisme communiste mexicain (L. Velasco-Pufleau), le destin des sculptures soviétiques de l’Exposition universelle de 1937 (A. Dufils, F. Gentili, M. Vacher), le groupe lyonnais Témoignage (S. Dubbeld) complètent les études. La partie « Témoignages » présente, précédée d’un avant-propos extrêmement documenté de Patrice Allain, spécialiste du surréalisme, les procès verbaux de deux séances de l’AEAR, en 1933, qui permettent de comprendre les rapports tumultueux (qui se termineront en rupture) entre communistes et surréalistes. Au final, un fort passionnant volume, comme à l’accoutumé.

[Aden. Paul Nizan et les années trente c/o Anne Mathieu, 11, rue des Trois Rois, 44000 Nantes, 25 € ce n°, abonnement pour 4 n°, 84 € (+ 6 € de port), les anciens n° sont toujours disponibles, sauf les 1, 2 et 5, épuisés, http://www.paul-nizan.fr ]

La revue Aden 10 a été évoquée sur France Culture le mercredi 7 décembre dans la chronique “L’essai et la revue du jour” de Jacques Munier.

Catégories: Accueil | Comments Off