La revue ADEN est en danger ! En savoir plus.

Arrow up
Arrow down

« Que pas une de nos actions ne soit pure de la colère » (Aden Arabie, 1931)

Revue ADEN

ADEN 15
ADEN 15

Février 1934 et les écrivains français
* n° 15 de la revue Aden. Paul Nizan et les années trente (novembre 2016) [ ... ]

ADEN 14
ADEN 14

Amour et lutte des classes * n° 14 de la revue Aden. Paul Nizan et les années trente (octobre 2015) *
 

ADEN 10
ADEN 10

Artistes,  engagez-vous !  

France-Culture, 28 octobre 2013

"L'Essai et la revue du jour" | 13-14

Revue Aden n°12 (Paul Nizan et les années 30) Dossier "La plume contre le fascisme (1930-1935)"

La mobilisation des écrivains face à la montée du fascisme en Europe dans la première moitié des années 30, une période moins connue que celle qui lui succède et dans des pays d’Europe de l’Est ou du Sud, comme la Hongrie, la Pologne, l’Espagne ou le Portugal, avec pour la France un retour sur le roman historique de Jean Cassou Les Massacres de Paris, qui réquisitionne la mémoire de la Commune de Paris pour faire face au présent (Alexis Buffet), ou la contribution d’Anne Mathieu sur l’engagement des intellectuels français et en particulier de Paul Nizan en faveur du Négus Hailé Sélassié d’Ethiopie devant l’invasion de son pays par l’Italie de Mussolini.
L’intérêt de cette livraison réside également dans les nombreux textes de l’époque, rassemblés dans un cahier documentaire, "Textes et témoignages retrouvés".

"« La peste brune a passé par là », écrit Daniel Guérin dans sa remarquable série de reportages sur l’Allemagne nazie, publiée dans le quotidien de la S.F.I.O. Le Populaire entre le 25 juin et le 13 juillet 1933. Moment où les bottes bruissent avec une puissance singulière, mais que peu interprèteront dans sa gravité véritable. Moment que l’on retient avant tout, alors que l’accession au pouvoir d’Adolf Hitler en Allemagne s’effectue dans un contexte européen propice depuis une grosse décennie à l’envahissement fasciste – sous quelque forme qu’il prenne.

Vient, d’ailleurs et ensuite, l’invasion de l’Éthiopie par l’Italie en octobre 1935, inaugurant une ère de conquêtes territoriales qui ne cesseront de se poursuivre à partir de cette date, l’Allemagne nazie prenant ensuite le relais en Europe. La « montée des périls », célèbre expression provenant du titre d’un des volumes des Hommes de bonne volonté de Jules Romains paru en 1935, recouvre donc une réalité bien plus ancienne. Simplement la « ruée des hommes bottés » (Magdeleine Paz) commence à atteindre un rythme infernal qui ne la quittera plus… Anne Mathieu, directrice de la publication."

Jacques Munier

 

Dissidences, décembre 2013

La lutte antifasciste ne débute pas dans la seconde partie de la décennie des années trente. Des prises de position qui avertissent du danger se font entendre avant. C'est cette période, 1930-1935, qu'a choisie la revue Aden pour ce volume, le douzième, édité par les éditions Encrage depuis le précédent numéro. Est-ce le peu de recherches et/ou d'intérêt pour cette période qui réduisent les articles de fond à cinq ? Les contributeurs présents se sont intéressés à trois pays, l'Allemagne, le Portugal (la plupart du temps oublié lorsqu'on traite des menaces puis des dictatures fascistes dans l'entre-deux-guerres) et la France. Mathilde Lévêque, dans sa contribution (« La plume contre le nazisme dans l'écriture des romans pour la jeunesse en Allemagne (1930-1935) ») remarque la rareté et l'isolement de ces écrits, que ce soit les romans – un seul dénonce expressément la montée du nazisme, celui d'Adrienne Thomas, Katrin, die Welt brennt ! – les histoires illustrées ou les textes radiophoniques, exception faite pour la presse communiste qui tente de contrer l'investissement massif de la littérature enfantine par les nazis. Georges Da Costa (« L'écrivain-journaliste portugais José Rodrigues Miguéis face à l'installation de la dictature de Salazar ») retrace le parcours de cet opposant au salazarisme, de l'opposition républicaine au communisme. Il introduit le marxisme « sur la scène intellectuelle portugaise [...] en 1930 » ainsi que le néo-réalisme, « traduction portugaise du réalisme socialiste » soviétique. Exilé aux États-Unis, il s'éloigne ensuite du communisme. Une contribution précieuse sur un écrivain dont l'œuvre fictionnelle (romans, théâtre, contes, nouvelles etc.) demeure non traduite en France. Pour l'hexagone, Sophie Kurkdjian donne un aperçu des enquêtes du magazine Vu de Lucien Vogel sur l'Allemagne et l'Italie, Alexis Buffet analyse un roman historique antifasciste de Jean Cassou, Les Massacres de Paris (1935) et Anne Mathieu, la directrice d'Aden, examine les 33 articles de Paul Nizan sur le conflit italo-éthiopien, dans L'Humanité. Dans la seconde partie de cette revue, constituée comme à l'habitude de documents, saluons la mise à disposition du public de textes issus de deux numéros d'une feuille de propagande de l'A.E.A.R. (Association des Ecrivains et Artistes Révolutionnaires), Feuille rouge, en janvier 1933, avec une présentation de Patrice Allain. Les couvertures de ces deux feuilles sont reproduites en fac-similé. Presque 80 pages de comptes rendus d'ouvrages liés de près ou de loin aux thèmes de la revue (sur la Guerre d'Espagne, des intellectuels comme Breton, des militantes comme Tina Modotti, des romans historiques, etc.) terminent ce volume, avec les illustrations de Jean-René Kerézéon et des photographies provenant du Centre d'histoire du travail de Nantes. Le prochain numéro, dont la sortie est prévue pour octobre 2014, sera consacrée à « Faire la révolution ».

Consultable sur : http://revuesshs.u-bourgogne.fr/dissidences/document.php?id=2756

 

Le Matricule des anges, "En bref", janvier 2014, p. 10

"La plume contre le fascisme (1930-1935)" - Revue Aden. Paul Nizan et les années trente - n°12, octobre 2013

Avant le Front Populaire, intellectuels et artistes dressent, contre le fascisme qui menace, un front commun, front de gauche bien sûr. La revue Aden, sous la direction d’Anne Mathieu, spécialiste reconnue de Paul Nizan, s’intéresse de nouveau à ceux qui, à l’image du communiste Nizan, mais en suivant d’autres voies, ne cessent de sonner l’alarme en ces années funestes. L’espèce de coup d’état raté du 6 février 1934 vient, s’il en état besoin, après les victoires de Mussolini et d’Hitler, confirmer que nul n’est à l’abri. Alors que la première partie offre des études érudites (notons une passionnante présentation du magazine Vu, véritable création de Lucien Vogel) et la troisième de copieuses recensions où chacun trouvera des pistes de lecture, la partie centrale nous propose de découvrir des « textes et témoignages retrouvés ». De Nizan à Victor Basch en passant par une belle nouvelle pour enfants ( !) d’Anna Seghers, les voix rassemblées ici ont gardé leur force d’éveil et de vigilance.

Thierry Cécille.

 

Ent'revues. Le journal des revues culturelles , 16 janvier 2014

Aden n° 12, octobre 2013

« La plume contre le fascisme (1930-1935) »

Indispensable pour l’étude des années 1930, la revue Aden publiée par le Groupe d’études nizaniennes consacre un dossier à l’engagement des écrivains contre le fascisme, de 1930 à 1935. Le sujet est vaste et bien connu. La revue apporte cependant des éclairages nouveaux sur Nizan, Cassou, l’écriture pour la jeunesse face au nazisme. Sophie Kurkdjian étudie les enquêtes du magazine Vu sur l’Allemagne nazie et l’Italie fasciste. Georges Da Costa présente de façon vivante et érudite l’œuvre et l’action de l’écrivain-journaliste José Rodrigues Miguéis. Cet article permet de découvrir une œuvre importante malheureusement inconnue en France. Le dossier propose aussi des « textes et témoignages retrouvés » d’écrivains antifascistes.

Au dossier succède une rubrique de comptes rendus de lecture. Il faut souligner l’importance accordée à cette partie (plus de 70 pages), ainsi que la diversité des ouvrages recensés. Rédigés par une équipe de recenseurs rassemblée par Fabrice Szabo et Pierrick Lafleur, ces comptes rendus sont d’une remarquable qualité : informés, critiques et concis. Ils offrent ainsi un excellent panorama sur l’actualité des livres consacrés à l’antifascisme, à Paul Nizan et aux années trente.

François Bordes

Consultable sur : http://www.entrevues.org/aufildeslivraisons/aden-n12-octobre-2013/

 

Le Monde diplomatique, juillet 2014

DANS LES REVUES

ADEN – PAUL NIZAN ET LES ANNÉES TRENTE. Sous le titre général « La plume contre le fascisme », une collection de textes classiques inédits (Henri Barbusse, Romain Rolland, Anne Seghers…) et des études consacrées aux livres pour la jeunesse en Allemagne en 1930, ou aux textes de Nizan sur le conflit italo-éthiopien.